La lettre à Lulu
Lulu 65 - juillet 2009

Fout les jetons. Du béton plein la gueule


Un citoyen magnat du ciment passe à table.


Fout les jetons. Du béton plein la gueule
Vous en reprendrez bien une truelle ? L'institut Kervégan a organisé le 30 juin un dîner-pince-fesses-débat sur l'avenir du capitalisme. Invité : Bertrand Collomb, président d'honneur du groupe Lafarge, retraité mais toujours administrateur entre autres de Total, Vivendi Universal, Unilever, membre du conseil de surveillance d'Allianz. Présentation du gusse par le think tank Kervégan : « Au sein du groupe, il poursuit l'œuvre de mondialisation de ses prédécesseurs, tout en conservant les valeurs de "management participatif" qui ont toujours caractérisé le groupe. Ces multiples activités ne l'éloignent cependant pas de la recherche de l'intérêt général, qu'il manifeste en participant à des initiatives liant le monde de l'entreprise aux enjeux de la citoyenneté moderne ». La citoyenneté du magnat du ciment est bien nourrie. Jeune retraité depuis 2007, il palpe sa retraite-chapeau, « un million d'euros par an jusqu'à la fin de ses jours »*. La même année, en cédant ses stoque-opcheunes, il s'est fait huit millions d'euros, soit 642 fois le revenu annuel d'un smicard. Un petit joueur. Charitable, l'institut Kervégan, a offert le gueuleton au nouveau pauvre.

* Selon Capital, cité par l'AFP le 24 octobre 2007

Lu 427 fois