La lettre à Lulu
Lulu 89 - juillet 2015

Frelons bridés. 1 200 morts en un mois !



C’est horrible. Cannibalisme, assassinats massifs et xénophobie sous nos yeux, ici, à Nantes, ville où il fait si bon vivre, berceau du surréalisme, espace de coconstruction et de rollandisme trempé dans la Loire! La nouvelle de l’hécatombe est passée inaperçue. Pourtant, 1 200 petits corps sans vie ont été relevés. Six cents corps de mouches, autant de cadavres de frelons asiatiques en un mois au Jardin des Plantes*. Aucune chapelle ardente n’a été proposée aux familles. Ni autopsie ni enquête judiciaire, pas un mot dans les faits divers. Ces insectes ont pourtant été bouffés tout cru. Et l’auteur de la tuerie est connu : il s’appelle Sarracenia, il est d’origine américaine, décrit comme "un grand tube surplombé d’un chapeau"*. Cette plante carnivore attire spécialement des frelons asiatiques. Les botanistes du Jardin des Plantes et les entomologistes du muséum d’Histoire naturelle espèrent en faire un gardien des jardins et des zones à protéger, les ruches par exemple. Pourquoi tant de haine, d’appels au meurtre? Le carnivorisme sauvage ne passera pas. Protégeons les petits insectes sans défense du massacre. Ne frelons pas la catastrophe
* www.tela-botanica.org, le 18 juin 2015

Lu 32 fois