La lettre à Lulu
Lulu 89 - juillet 2015

Frelons bridés. Nid vu nid connu



Alerte régionale ! Le manitou Jacques Auxiette veut que "les services de l’État puissent effectuer un bilan exhaustif de cette invasion"* et finance la destruction de nids de frelons pas de chez nous. Ces envahisseurs auraient débarqué via des poteries chinoises importées en France pour l’horticulture. En Chine, ce foutu frelon asiatique peut dézinguer jusqu’à 30 % d’une colonie d’abeilles, qui ont quand même une parade : en se formant en masse compacte autour du frelon prédateur, les abeilles font grimper la température. Le frelon cerné crève à 45° C, les abeilles supportant plus de 50° C**. Mais Auxiette, souvent fourré en Chine, ne demande pas de raccompagner les frelons à la frontière. Ni à les entourer par un essaim de fonctionnaires chaleureux. Ni même à faire chauffer ces migrants avant leur départ de l’Empire du Milieu. Aucun sens du juste milieu.

* Ouest-France, le 8 décembre 2014
** notre-planete.info, le 29 avril 2014

Lu 51 fois