La lettre à Lulu
Lulu 71 - décembre 2010

Gachet facile. Le mandat duritable et équidistant


Emmanuel Gachet vit et travaille à Paris, tout en étant élu à Nantes et à Nantes Métropole. De quoi palper deux indemnités plein pot. C’est dans les pleins pots qu’on fait les vieilles soupes durables.


Gachet facile. Le mandat duritable et équidistant
Le circuit court, c’est une chimère pour écolonaïfs. Le top du must, c’est la gouvernance distancée. Passons sur les petits joueurs, ces trois adjoints nantais qui n’habitent pas Nantes, vivant à Saint-Herblain, Orvault, ou Rezé… Louant un vulgaire garage pour se trouver une adresse. Il n’est pas question de décourager le marché de location de garages même vulgaires. Emmanuel Gachet fait plus fort. Sans doute inspiré par son maire qui, selon des sources bien informées, a lui aussi un boulot fixe à Paris, du côté d’un hémicycle en vue. Ce qui fait de notre JMA — maire de Nantes, président de Nantes Métropole, député et au passage président du groupe PS à l’Assemblée — le second plus gros cumulard français*. Cocorico ! Emmanuel Gachet a inversé l’emploi du temps, ne passant qu’un jour à Nantes, le reste à Paname, pour son boulot d’ingénieur.

Titulaire d’un doctorat de génétique microbienne, il est arrivé à Nantes en 1998, où il a travaillé au labo d’empreintes génétiques du CHU, après avoir détecté les OGM pour la société nantaise Eurofins. Avant de critiquer les OGM, autant en connaître un rayon, voire être payé pour ça. Puis il a adhéré chez les Verts, fort motivé : «L’approche novatrice des Verts sur la réduction du temps de travail a été un élément déterminant dans mon adhésion à ce parti», claironne-t-il**. Il est vrai que, chercheur à Paris, conseiller municipal + communautaire, en 35 heures hebdo chrono, il faut une approche novatrice des horaires de train. Il dit avoir lancé la première Amap nantaise, mais il doit éplucher ses poireaux au passage à Angers, les cuire au Mans, et faire la vinaigrette à Montparnasse. Tout un art du timing.

«J’ai mené en 2000 au sein de mon entreprise la négociation des 35 heures», insiste-t-il. En juillet 2007, l’ingénieur est élu conseiller municipal, obtient la délégation à la commande publique durable et au commerce équitable : «Ma délégation est à la jonction du Développement durable et de l’économie Sociale et Solidaire», écrit-il**, lyrique, avec des majuscules partout.

«J’ai un jour de RTT tous les quinze jours, et cinq jours par mois de délégation, que je ne prends pas toujours. Je ne veux pas faire de la figuration dans le cadre professionnel. Ni en tant qu’élu. C’est toujours une tension. Je fais un focus sur les points essentiels», explique-t-il à Lulu. Dans le meilleur des cas, l’élu sévit donc sur Nantes un jour par semaine. Assumant l’authentique exploit de faire prospérer quatre jours par mois la commande équitablement durable et publiquement commerçante à Nantes, dans l’agglo. Sans oublier les délégations dans différents établissements et écoles, les réunions de quartier, les représentations dans les commissions et comités… à Nantes, il est commissionnaire au développement urbain, aux finances, au personnel et aux affaires générales, et siège à la commission d’appel d’offres. Et, depuis peu, président du groupe vert à la mairie, Pascale Chiron, candidate aux cantonales, lui ayant laissé la place. À Nantes Métropole, Gachet est aux affaires générales aussi, tout en siégeant, toujours sur le papier, à la commission permanente «Proximité et territoires». On ne rit pas. Un peu débordé par ses contingences logistiques, le Nantais de passage ne néglige pas les quelque 22 776 euros annuels d’indemnités, en plus de son salaire de chercheur, assez éloigné du RSA et du SMIC. Un nouveau genre d’élu est né : le gachetonneur.

* Lire Lulu N°66, « Ayrault, la main au cumul »
**http://blog.elusvertsdenantes.org

Lu 789 fois













La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: #NDDL Le regard ironique de Télérama sur les fantasmes de ces animateurs qui ne vérifient rien, ne vont pas sur le terrain, se…
Dimanche 17 Décembre - 10:37
La Lettre à Lulu : À propos de Notre-Dame-des-Landes... Lulu suit l'affaire depuis un moment, retrouvez nos articles sur le sujet réun… https://t.co/HrJx1jbn1r
Jeudi 14 Décembre - 19:27
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL L'édito de Hervé Kempf https://t.co/W01QChgyRe
Jeudi 14 Décembre - 09:13
La Lettre à Lulu : Et voilà le sommaire ! À vos kiosques ! https://t.co/ol9gm9LcGT https://t.co/OvwK5nVXIO
Jeudi 14 Décembre - 08:51
La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53