La lettre à Lulu
Lulu 69 - juillet 2010

Garden parti. Penser gloriole, agir local


L’appétit vient en mangeant la laine sur le dos des autres membres du troupeau bio. Retour sur le destin d’un Vert qui a fini en méchoui.


Garden parti. Penser gloriole, agir local
«Ouverture, Audace, Imagination», tel était le nom audacieux d’une des motions du dernier congrès des Verts : courant majoritaire en Loire-Inférieure, deuxième au national*. Localement, l’audace créatrice a ouvert les hostilités.

Imagination

Juin 2009: les Verts nantais sont au bord de l’apoplexie. Oublié, le pitoyable 1,93% des présidentielles. Les voilà qui caracolent à plus de 25% aux européennes, devant le PS. La Région, six mois plus tard, ça devient carrément gagnable ! D’accord, ce score totalement inédit est largement imputable à un électorat volatile où certains discernent les moineaux du Modem, les pigeons du PS, et quelques oies blanches de la verte attitude. N’empêche, chez les écolos, certains se prennent pour des aigles.

Didier Quéraud, secrétaire régional des Verts, est de ceux qui souhaitent rester serins, sereins pardon, en relativisant les effets durables du score, et en convoquant une AG pour en débattre collectivement. Mais François de Rugy et Jean Philippe Magnen veulent aller vite, faire cavalier seul sans le PS : «On ira aux régionales en autonomie», sifflent-ils à la presse, sans mandat.

N’osant revenir sur ce qui a été dit et répété, une première AG régionale entérine cette option à 85 %. Vote de principe. Dans les départements, les militants sont appelés à choisir leurs candidats.

Audace

L’AG 44 acte la prise de contrôle entamée : une grande partie des candidats à la candidature se fait refouler. Sur la dizaine de candidats retenus, plus de la moitié sera ensuite évincée sans ménagement. Magnen et de Rugy ont déjà fait leur marché : outre Jean-Philippe (Magnen) et Emmanuelle Bouchaud (madame de Rugy), la Loire-Inférieure enverra Patrick Naizin et Joëlle Remoissonnet. Ces deux derniers noms étonnent. Lui est un apparatchik sans relief qui navigue dans les eaux du pouvoir local depuis dix ans. L’énumération des postes occupés au bas de ses emails en dit long quant au goût du bonhomme pour les breloques et les cartes de visite A4. Elle a un côté cheftaine scout toujours. Complètement inconnue fin 2008, sans expérience d’élue, parachutée du Nord, elle devient en un temps record la collaboratrice de Gilles Denigot dans un conseil général qu’elle ne connaît pas et où personne ne la connaît. La voilà désormais élue conseillère d’une région qu’elle n’a jamais arpenté ! Dans l’oisellerie aux pelages chamarrés des Verts locaux, les chefs trois plumes ont donc choisi les pires coucous. Autre hic : la Loire-Inférieure est exclusivement représentée par des urbains, Nantais ou presque mais qui ont un mérite : s’accommoder des idées des autres et des coups tordus.

Ouverture

Le casting ne s’embarrasse pas de procédures. Il y a pourtant un garant du fonctionnement : Didier Quéraud justement, qui s’énerve des règles bafouées. L’empêcheur de copiner en rond est brusquement congédié, non sans avoir été copieusement insulté sur les listes de diffusion internes. Les volatiles aiment les noms d’oiseaux. Tout en pliant son parachute, Joëlle Remoissenet, vite très en cour, déclare refuser sa confiance au secrétaire régional, pourtant régulièrement élu depuis plusieurs années. Le tout devant un Magnen tout miel quand les porte-flingues volent dans les plumes des dindons de la farce. L’ambiance est à la franche camaraderie, la démocratie au stade post-moderne. Un environnement parfait pour les journées d’été des Verts, fin août à Nantes. «Un quarteron de généraux bios a cadenassé toutes les structures de pouvoir en Pays de la Loire, grogne un militant de base. Ce qui sera fort utile lors des assises d’Europe Ecologie à l’automne». Les oiseaux de basse cour soignent leur développement durable.

Alain Papoli-Pietz

* Mais il y avait huit motions pour 8500 adhérents, dont 3000 élus. Petit parti, grandes dents.

Voir aussi : Bouge ton cumul. Le cumul par dessus-tête

Lu 355 fois













La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53
La Lettre à Lulu : Pour rendre hommage à François-Régis qu'on regrette déjà, replongeons dans un de ses grands reportages. https://t.co/jiuJKtjKza
Mercredi 13 Décembre - 12:58
La Lettre à Lulu : La Lettre à Lulu 98-99 en kiosques demain. Voilà déjà la une... https://t.co/DWLuTQoQQA
Mercredi 13 Décembre - 12:56
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sauvons le Ravi ! C'est le message que relaye aujourd'hui l'hebdo @Politis_fr Merci confrère ! Participez au #CouscousBa…
Lundi 11 Décembre - 11:09
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Being Donald Trump #Trumpjerusalem #cartoon https://t.co/ulEZNyKqBn
Lundi 11 Décembre - 11:08