La lettre à Lulu
N° 77 - juillet 2012

Gaucherie frontale. Silence télé



Aux législatives, dans notre coin, le Front de Gauche n'a pas décroché un siège. Au moins un siège sur le plateau de France 3, lors du débat où n'étaient conviés que l'UMP, le PS, le FN et le Modem. Pour les autres, silence télé. Peu importe pour France 3 le score de Melenchon aux présidentielles. Interpellée par des militants du Front de Gauche, la chaîne régionale a demandé à sa "chargée des relations téléspectateurs" locale de se fendre d'une réponse qui commence joliment par "Bonjour. Vous témoignez de votre intérêt pour France 3 Pays de la Loire et nous vous en remercions". C'est gentil. Mais pour "l'émission consacrée aux élections législatives", c'est niet : "Le Front de Gauche n'est pas invité à ce débat. Les règles du CSA sur les temps de parole font que les partis sont invités en fonction de leur représentativité à l'Assemblée, leur score aux élections précédentes et leur ancienneté. Même s'il y a des élus communistes à l'Assemblée, le Front de Gauche est un parti récent". Circulez. Mais comme envoyer une lettre, c'est presque passer un agréable moment avec son destinataire, le mail s'enlumine d'un : "Vous remerciant de votre fidélité, France 3 Pays de la Loire vous souhaite d'agréables moments en compagnie de ses programmes". Manque plus que la mire et une tisane pour aller au lit.

* Pour se rattraper, France 3 a convié en plateau un représentant du front de gauche, pour la soirée électorale, quand tout était fini, et lui a à peine passé le micro.

Lu 236 fois