La lettre à Lulu
n°20 - oct

Glou glou. La Générale des piscines



Glou glou. La Générale des piscines
Plombés par la dette astronomique du Sivom de la presqu’île guérandaise, les contribuables de La Baule vont devoir se manger une nouvelle addition l’année prochaine. La mairie a en effet décidé de privatiser la piscine municipale au profit du groupe Vivendi, ex-Générale des eaux. Le maire, dans sa grande bonté, a signé un contrat aux petits oignons pour son nouveau partenaire. La ville paiera ainsi l’essentiel des frais de réfection de la piscine, 10 MF, et assurera une subvention annuelle d’équilibre de 2,2 MF pendant douze ans pour aider la pauvre compagnie à pas se noyer au fond du bassin. La piscine coûtera donc encore plus cher au contribuable mais ne lui appartiendra plus.

Lu 2222 fois