La lettre à Lulu
n°10 -avr

Grand pied. Danse avec les sous



Après le Festival du film européen, grevé d’un passif de 3,77 MF (voir Lulu N°3, mars 96), un autre festival baulois, les Rencontres de la Danse, a affiché fin janvier son trou devant le tribunal de St-Nazaire : 1,75 MF de dette qui lui vaut un dépôt de bilan et un redressement judiciaire, assortis de quatre mois d’observation. L’an dernier, ce machin qui vivait sur un grand pied a avalé 2,4 MF de subventions fournies à 70% par la Ville de la Baule. Malgré l’appel à la rigueur, le déficit s’est creusé de 200 000 F supplémentaires. Une fois de plus, la Ville a joué les bouche-trous (et hop, 300 000 F). Tout un chassé-croisé qui met le grand écart au même tarif que le faux pas.

Lu 2315 fois