La lettre à Lulu
n°41 - juin 2003

Gratissu éponge. La recette du bouillon en 20 mn



À part les négas développés par ses labos photo, Ouest-France est assez peu coutumier du négatif. Dans les bilans, au moins. Mais tous les jours en vingt minutes, le groupe creuse son trou. Le quotidien gratuit 20 minutes boit le bouillon. Grosse déception plus d’un an après son implantation à Paris, pour le journal lancé en France par l’éditeur Suédois Schibsted, partageant l’actionnariat fifty-fifty avec Ouest-France (25 %) et Spir Communication, filiale de Ouest-France qui détient aussi 25 %. La société a perdu 15,2 millions d’euros en 2002*. Il faut le savoir, le gratuit, c’est pas payant.

<I>* Les Echos, 5 mai 2003.</I>

Lu 2518 fois