La lettre à Lulu
Lulu N° 80 - mai 2013

Grimoires. La littérature et le déambulateur


Le festival du livre sort les antiquités.


Le festival du livre est en bonne voie. D’abord dénommé « Babel », il a changé de nom, retoqué in extremis, le jour de la conférence de presse, en « L’Atlantide ». D’une tour qui n’a jamais réussi à se construire à un continent englouti dans la pré antiquité, voilà qui va ravir les superstitieux. Le directeur artistique post-antiquité est Alberto Menguel, 65 ans aux prunes. Parmi les auteurs annoncés, que des petits jeunes, comme le Portugais António Lobo Antunes, 71 balais ; l’Algérien Rachid Boudjedra, 72 piges ; la Brésilienne Nélida Piñón, 76 ans ; Ismaïl Kadaré, 77 anniversaires au compteur. La Canadienne Antonine Maillet a le pompon : 84 printemps. Dans la liste fournie en février, l’Islandais Sjón (pseudonyme de Sigurjón Birgir Sigurðsson), poète, parolier de Björk, fait un peu jardin d’enfants : il n’a que 51 bougies à son dernier gateau. Avec Olivia Rosenthal, 48 ans, et Laurent Gaudé, 41 ans – qui font honteusement chuter la moyenne –, ils se feront sûrement bizuter par cette compagnie de vieux. Le quinqua Patrick Deville, 56 ans, comptera les points. Entrée gratuite pour les cartes vermeil. Le rayon livres jeunesse est réservé aux jeunes retraités.

Lu 107 fois