La lettre à Lulu
Lulu 68 - avril 2010

Guide du routard que jamais. La planète boule de com’


Pros de la com en smala portative, avec sponsor piqués au boulot du papa.
Pour témoigner du réchauffement médiatique.


Guide du routard que jamais. La planète boule de com’
Travail, famille, partir. Vive l'aventure familiale. Les tribulations et déambulations d'une famille bobo en vadrouille mondiale, c'est intéressant non ? Faut dire que papa et maman sont pas n'importe qui: Frédéric Vasse a pris une dispo de dir' com' à Nantes Métropole, et madame, Vanessa Ripoche, est sabbatique à Ouest-France, où elle est d'ordinaire journaliste patentée. Les trois marmots sont pas encore connus, mais on ne s'inquiète pas pour eux, les voilà promus graines de bêtes médiatiques. La soirée de lancement avait une chanson fétiche, écrite par le chef de famille vadrouilleur: «Les voyages forment la jeunesse, le monde a besoin de caresses». La soirée a eu le parrainage de Jean-Marc Ayrault et d'élus de l'agglo, roses et verts. Cet an de tour du monde est sponsorisé par des entreprises comme Spie ou Veolia qui ont — pur hasard — quelque fers au feu avec Nantes Métropole, où le papa globe trotteur est directeur communi-queur. Pour ce trip écolo pédago de tourisme pas vraiment coupé du monde civilisé, avec près de quatre-vingt billets d'avions («transports en commun» obligent), traçabilité twitter et internet, l'exotisme est au rendez-vous du blog. Poules dans les bus, «belles plages», ski dans les Andes, les grands parents qui rejoignent la famille d'un coup d'avion, une diatribe contre le tourisme qui casse tout, la touche émotion avec ces familles indiennes qui dorment dans la rue, si si, comme on vous le dit, et l'Australie «pays des kangourous et des koalas». Sans oublier «les regards bienveillants des Brésiliens croisés sur la route», et «à chaque départ, un "boa viagem", si proche de notre "bon voyage", qu’on croyait l’entendre…» Passionnant.
Mais le plus fort n'est pas là. Juste après le sommet de Copenhague accoucheur de souris, une interview à distance fait le point*. Le chef de famille y donne une magistrale leçon de com' : «la planète est en danger, les hommes autant que la nature. J'ai regardé avec beaucoup de satisfaction l'engagement des gouvernements locaux, et notamment de Nantes Métropole puisque Jean-Marc Ayrault fut le porte parole des 100 plus grandes villes du monde à Copenhague». Réussir à placer les prouesses de JMA dans ce compte rendu de promo perso à Pétaouchnok, rendre hommage à son patron, et par là-même continuer d'occuper le terrain et préparer son grand retour, alors qu'on se trouve à l'autre bout du monde... Il convient de saluer ce grand brio communicationnel. Pourfendre avec fougue le capitalisme déplaceur de glacier et rendre parallèlement hommage à Jean-Marc Ayrault conducteur de délégation à l'échec, c'est beau comme de la poésie durable.

Philéas Blog

* Presse-Océan, le 26 décembre 2009

Lu 674 fois













La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #Remaniement La solution est pourtant évidente... https://t.co/vNVLWfMvcQ
Samedi 13 Octobre - 15:04
La Lettre à Lulu : RT @ijarjaille: A #Rennes et #Nantes, Vinci profite à plein de l’abandon de #NDDL. @MediacitesNtes a consulté en exclusivité un rapport de…
Jeudi 11 Octobre - 15:55
La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #5e_République : c'est plus ce que c'était ! #Macron #Benalla #Collomb https://t.co/m4lns8OWbf
Dimanche 7 Octobre - 19:00
La Lettre à Lulu : S’appelle comment ??? https://t.co/S3XeeYkXYA
Dimanche 7 Octobre - 18:58
La Lettre à Lulu : Kita et ses petits commerces... lire aussi https://t.co/LKp7CNRMW6 https://t.co/6FI3AMq67k
Vendredi 5 Octobre - 10:02