La lettre à Lulu
Lulu 90-91 - décembre 2015

Halte au fasciesme



En langage flicard, on dirait que Vanessa* est de type européen italo-corse. La peau mate, quoi. Originaire du Portugal, en fait. Elle habite à Bellevue. À la place du sapin magique au parfum synthétique, elle laisse pendouiller à son rétro intérieur un drapeau d'équipe de foot. Jamais contrôlée par la police. Mais sinon ? «J'arrête de mettre mon chapelet : dès que je l'accroche, on me contrôle». De loin, ce chapelet, ça fait «quartier muz», même si le sien c'est Jésus en perles. Dans les quartiers populaires, tout signe extérieur de rien est bon à alpaguer.

* Même son prénom, elle l'a emprunté.

Lu 26 fois