La lettre à Lulu
Lulu 109-110

Halte-là ! Qui rive ?



Le préfet déteste les bords de Loire. Très mauvais souvenir d’un quai  et d’un mouvement intempestif et gazeux de ses policiers allergiques à la fête de la musique, précipitant la mort de Steve Caniço. Le quai de la Fosse, c’est pareil, avec cette prétention à passer pour une forêt portative, il est suspecté d'alignement d’arbres en pots. Le lendemain de la fermeture des plages, pour éviter que le coronavirus n’arrive du large en nageant, l’arrêté préfectoral n° 2020/SEE/0084 a interdit l’accès du quai aux passants à pied ou à vélo, même munis de leur autolaissez-passer.

Pas envie qu’on l’accuse d’avoir laissé ouverte une Fosse commune. Le qualificatif de plage étant un peu hasardeux, l’interdiction du quai s’est faite au titre de la prohibition des « cours d’eau, lacs et plans d’eau publics ainsi qu’à leurs rives, parcs et jardins publics » et « forêts publiques ou privées ». Pêche et chasse, pareil, c’est défendu. Sauf pour les chasseurs en bleu, armés de carnets à souche.

Lu 15 fois