La lettre à Lulu
Lulu 49 été 2005

Hère aime quoi. Mareschal nettoie les Rmistes au karcher



Sous le titre «Nous ne sommes pas des tortionnaires», le quotidien 20 minutes* interroge le président du Conseil général après une commission d’attribution du RMI, perturbée par des militantes et militants d’Agir contre le chômage ! qui reproche à ces commission d’être des tribunaux sociaux radiant de plus en plus de Rmistes. 4 100 personnes ont vu leurs droits suspendus en 2004. Les mots ont leur importance. Le titre : «Le président du Conseil général revient sur les actions perpétrées par AC !». Hola ! «Perpétrer», c’est «commettre un acte criminel», renseignent les dictionnaires. Avec un titre comme ça, la cause est entendue : ça relève du bagne. La réponse de Patrick Mareschal est tout aussi tranchante : «Ce sont des méthodes de fascistes». Carrément. Puis ses propos reprennent les accusations classiques du moment. Sur ceux et celles qui ont été radiés du RMI, et qui, selon lui, n’auraient pas protesté : «Ils ne se sentaient peut-être pas en droit de toucher le RMI...» Trop payés ! Espèces de fainéants. Footballeurs ! Golden parachutistes !
Le président socialiste du Département assume donc les insinuations selon lesquelles une part des Rmistes est d’emblée suspecte, bataillons de fraudeurs et d’assistés illégitimes. C’est comme ça que la société du contrôle des pauvres trouve ses arguments. Le président du Département se dit «exigeant avec les jeunes de 30 ans, en bonne santé et titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur. Il faut qu’ils se bougent.» Ajoutant que cette exigence ne vise pas «l’économie de quatre sous». Il s’agirait plus «d’équité envers les gens qui font l’effort de se lever à 5 h du matin pour aller égorger des poulets. Ils touchent pourtant à peine plus que le revenu minimum d’insertion.» Une jolie formule à la Sarko pour opposer les travailleurs pauvres en culpabilisant les Rmistes. Les immobiles contre ceux qui se bougent. Les misérables contre les miséreux. Les moins que rien contre les pas grand chose. Il est au parti sociaquoi, déjà, Mareschal ? On n’attend plus qu’une chose, qu’il abaisse le seuil minimum de l’IPF. L’Impôt sur la petite fortune, quoi.

* 20 minutes, le 26 avril 2005

Lu 2105 fois













La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53
La Lettre à Lulu : Pour rendre hommage à François-Régis qu'on regrette déjà, replongeons dans un de ses grands reportages. https://t.co/jiuJKtjKza
Mercredi 13 Décembre - 12:58
La Lettre à Lulu : La Lettre à Lulu 98-99 en kiosques demain. Voilà déjà la une... https://t.co/DWLuTQoQQA
Mercredi 13 Décembre - 12:56
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sauvons le Ravi ! C'est le message que relaye aujourd'hui l'hebdo @Politis_fr Merci confrère ! Participez au #CouscousBa…
Lundi 11 Décembre - 11:09
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Being Donald Trump #Trumpjerusalem #cartoon https://t.co/ulEZNyKqBn
Lundi 11 Décembre - 11:08