La lettre à Lulu
Lulu 76 - mai 2012

Histoire d’eau. La Beaujoire asséchée



Le Voyage à Nantes a encore du boulot pour attractiviser notre contrée. On peut manger au salon du tourisme, en janvier à La Beaujoire, mais on n’y boit qu’en plastique tarifé. Une lectrice de Lulu y était. Elle déjeune, demande une carafe d’eau. Ah non. Pas possible. Selon le serveur, « Il n’y a pas de point d’eau... » ! Sa cliente aperçoit quand même un évier, montre du doigt le robinet, mentionne qu’on ne peut pas lui refuser l’eau municipale. Le serveur va se renseigner : « L’eau n’est pas potable ! », selon sa direction.

On en déduit que le café est préparé à l’eau non potable, la vaisselle lavée avec ce même liquide putride. Faut espérer que les services municipaux installent vite l’eau courante sanitairement admissible, sous peine de voir la note de ville verte 2013 dégradée publiquement par une agence de natation en eau saumâtre.

Lu 215 fois