La lettre à Lulu
n°22 - fév

Hiver sera rude. Poignant coupe du petit bois



Les lecteurs de Boris Vian se souviennent sans doute du thème de "L’automne à Pékin" : la construction d’un chemin de fer qui tourne en rond dans le désert, dont le tracé coupe en deux le seul hôtel du coin. Serge Poignant, le député barbu du vignoble, est en train de nous concocter un remake de ce scénario, accommodé à la sauce locale : la construction d’un bout de ligne droite sans queue ni tête qui coupe le seul petit bois de l’agglomération nantaise : le bois des Gripots à Saint-Sébastien. Ce n’est pas une plaisanterie. Cette route, vestige d’un projet de pénétrante sud, n’a aucun intérêt, sinon celui de relier le périph’ à la petite zone artisanale de Basse-Goulaine, dont il est le maire.
Le volume de circulation ne justifie en rien cette nouvelle saignée, mais Poignant en a besoin pour se faire mousser auprès de quelques administrés. Et comme il a le bras long, la route se fera. Amateurs de petits bois, circulez, y’aura bientôt plus rien à voir.

Lu 2377 fois