La lettre à Lulu
Lulu 54 novembre 2006

Hochet. Le général épinglé



Hochet. Le général épinglé
Quand le patron d'Ouest-France se fait agrafer une médaille au revers du paletot, on a droit à un article anonyme dans son journal. Seul le nom du boss doit rejaillir. Ce coup-ci, Chirac lui a collé les insignes d'officier de la Légion d'honneur. Qui, comme chacun sait, récompense les mérites éminents, civils et militaires, rendus à la Nation. Sonnez trompettes.

La Légion d'honneur, pourtant ça se refuse, et c'est arrivé à des gens très bien: en vrac, La Fayette, George Sand, Daumier, Courbet, Maupassant, Maurice Ravel, Pierre et Marie Curie, Sartre, tout comme Beauvoir, Camus, Prévert, Brassens, et plus récemment Philippe Séguin. Dans son Journal, Jules Renard, écrit: «En France, le deuil des convictions se porte en rouge et à la boutonnière». Et Coluche y va de son: «Si on voulait me donner la Légion d'honneur, j'irais la chercher en slip pour qu'ils ne sachent pas où la mettre». Au président de la République Vincent Auriol, qui lui proposait la breloque, Marcel Aymé répondit par un très ferroviaire: «Quant à votre Légion d'honneur, monsieur le président, sauf votre respect, vous pouvez vous la carrer dans le train...». François-Régis Hutin, lui, a pris le train. Le même que celui de Poutine, où avaient précédemment pris place messieurs Franco, Bokassa, Ceaucescu et Noriega. Et d'autres despotes comme Trujillo qui a tenu la République Dominicaine d'une main de fer jusqu'en 1961. Dix jours après Hutin, Chirac a remis la même médaille à Abraham Foxman, patron de l'Anti-defamation league, une officine sioniste américaine qui intimide et accuse d'antisémitisme les intellectuels, y compris juifs, qui s'expriment contre l'occupation des territoires palestiniens*.

Non mais tout ça ne sont que digressions superfétatoires pour remarquer le fait nouveau. D'ordinaire, le plastron de la famille Hutin, Presse-Océan s'en tapait. Mais depuis que PO a été absorbé par Ouest-France, on ne peut pas négliger le généralissime. Pluralisme oblige, on a quand même sa dignité, et quand Ouest-France titre «Jacques Chirac décore François-Régis Hutin» avec photo couleur, Presse-Océan ne publie pas de photo du tout, ah ça mais, et titre plus sobrement «Jacques Chirac décore le PDG de Sipa Ouest-France». C'est net, c'est précis et ça ne fait pas dans le culte de la personnalité. Bravo confrère.

* Libération, le 7 octobre 2006

Lu 2219 fois