La lettre à Lulu
Lulu 73 - juillet 2011

Hutintin reporter

Sultan, au pied !


Le pédégé d’Oman revient d’une visite dans le sultanat d’Ouest-France. Ou le contraire.
Reportage. Ou le contraire.


Parfois, le bon dieu voyage, et le sultanat ne lui est alors pas étranger. Le PDG de Ouest-France a donc joué à Tintin reporter au Moyen-Orient, au sultanat d’Oman. Il consacre une page entière* de son journal à son séjour chez Sinbad le marin.

Le pays gorgé de pétrole est mené par un sultan « reconnu par tous comme protecteur du peuple » selon l’aventurier François-Régis Hutin. Les deux articles qui remplissent la page sont truffés de « on », sans que le lecteur puisse discerner si chacun de ces 26 « on » incarne l’opinion publique locale, ou le papy reporter, voire le gouvernement local, le peuple d’Oman, les entreprises du pays, les Occidentaux...

Helvétie arabe

Ouest-France étale les bienfaits du sultanat à l’omanaise : éducation et santé pour tous, un sultan pas bling bling pour deux sous, des villes sans « papiers dans les rues » ou sur les autoroutes. Le bonheur. Le tableau est sans voile, ou si peu :  « une oasis de paix, une sorte de Suisse au Moyen-Orient », « un pays heureux avec sans doute quelques misères cachées ». Rhooo ! L’incorrigible octogénaire ne peut pas s’empêcher de faire son journaliste. Il y aurait des cachoteries.

En fait, au pouvoir depuis 1970, successeur de son papa, ce sultan mène seul une monarchie qui perdure depuis le XVIIIe, flanqué d’une assemblée élue pour du beurre, simplement consultative, sans le moindre pouvoir législatif. Pas de parti politique. « On dit que sa police est présente mais qu’elle est respectueuse du droit des gens », explique Hutin qui n’est pas le genre à trouver du crédit à ces « on dit », mais puisqu’on lui a dit, après tout.

Et puis soudain dans ce désert tranquille, le bug : « Oman n’est pas indemne de toute contestation.
À partir des évènements égyptiens, le ton des revendications s’est durci. Quelques émeutes ont éclaté et il y a eu des morts. La corruption a été dénoncée, parfois avec violence dans quelques endroits
 ». Rien de grave, rassurez-vous. Hutin n’en dira pas plus. Il zappe ainsi six morts, trente blessés par la police, dans les villes de Sohar et Salalah, fin février. « Des blogueurs qui critiquaient le gouvernement ont été agressés ou incarcérés », signale alors Amnesty international. Des voitures brulées, des bâtiments du gouvernement incendiés, un supermarché pillé, le couvre-feu décrété. C’est l’oasis de paix version énervée.
 
Miloud Dupont

* 12 mai 2011

Lu 482 fois













La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: #NDDL Le regard ironique de Télérama sur les fantasmes de ces animateurs qui ne vérifient rien, ne vont pas sur le terrain, se…
Dimanche 17 Décembre - 10:37
La Lettre à Lulu : À propos de Notre-Dame-des-Landes... Lulu suit l'affaire depuis un moment, retrouvez nos articles sur le sujet réun… https://t.co/HrJx1jbn1r
Jeudi 14 Décembre - 19:27
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL L'édito de Hervé Kempf https://t.co/W01QChgyRe
Jeudi 14 Décembre - 09:13
La Lettre à Lulu : Et voilà le sommaire ! À vos kiosques ! https://t.co/ol9gm9LcGT https://t.co/OvwK5nVXIO
Jeudi 14 Décembre - 08:51
La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53