La lettre à Lulu
n°11/12-été

Incrusté. Rasons le Maillé-Brézé !



La démolition des hangars du quai de la Fosse met en lumière une grosse tache grise dans le paysage nantais : le Maillé-Brézé, cet escorteur de réforme planté là sous Chauty par une bande de vieux crabes militaristes. Ce tas de ferraille n’a rien à faire ici, Nantes n’ayant jamais été un port de guerre. Nantais(es), mobilisez-vous, exigez le sabordage de ce vieux clou en faisant part de votre courroux à Jean-Marc.

Une seule adresse : Monsieur le maire, Hôtel de ville, 44 000 Nantes.

Lu 2268 fois