La lettre à Lulu
Lulu 46 novembre 2004

Jolies menottes des nenfants. Effort de traçabilité du gniard



La plage, c’est bien joli, mais avec les mômes qui courent partout et se perdent sous les châteaux de sable, on passe un été stressé à les chercher partout. Miracle, la mairie de La Baule a une trouvaille pour faciliter les retrouvailles : “3600 bracelets de sécurité” distribués gratos dans les postes de secours par les CRS en maillots de bain. “On y inscrit le prénom de l’enfant, le numéro de téléphone des parents au feutre indélébile, et le tour est joué”, explique l’adjoint au maire Yvon Brasselet*, le bien nommé. Les mômes, même les bourges, il faut les habituer dès le plus jeune âge à ce petit avant-goût du bracelet des prisonniers en liberté surveillée.

* Presse-Océan, le 20 juillet 2004.

Lu 2148 fois