La lettre à Lulu
Lulu 104

L’Onirisme bien compris



Pour les étudiants d’Oniris, recherche, formation, innovation passent par Cap’aliment une association liant agro-industrie, universités et institutions. Présidée par un ancien ponte de Fleury Michon, Cap’aliment a pour secrétaire Pierric Chalois, dirlo adjoint d’Oniris, chargé des relations avec les entreprises : il y côtoie les industriels de l’agrobizness, le volailler LDC, le fabricant de bouffe déshydratée Sadac, le découpeur de saumons Saumextra, le géant « coopératif » Terrena, le couscoussier Tipiak, le centre technique privé Técaliman créé par les fabricants d’aliments pour animaux et de prémix de vitamines, éléments minéraux, facteurs de croissance, amidon servant à concocter les granulés refilés à veaux, vaches, cochons, couvées. Quand on bâtit des passerelles, autant qu’elles soient de qualité industrielle.

Lu 41 fois