La lettre à Lulu
Lulu 104

L'abonnement plein tarif

Soudoyens



La base de données Transparence santé ausculte quelques praticiens bien servis. Exemples : Bertrand Cariou, médecin endocrinologue, prof à la fac de médecine, directeur de l’Institut du thorax, arrosé en cinq ans par vingt labos en gueuletons, nuits d’hôtel, « participation événement scientifique », « remboursement de frais logistiques » ou « repas impromptu » voire « rémunération », à hauteur de 95 543 €. Soit 19 108 € par an. Petit joueur face à Bernard Charbonnel qui bénéficie pendant la même période de 207 269 € de largesses (via neuf labos), soit plus de 41 453 € par an. Sollicité, Cariou l’a joué silence radio. Charbonnel, lui, a répondu à Lulu que, retraité de la fac et du CHU depuis 2008, il continuait à courir les congrès, jouant les orateurs de-ci, de-là. Quand on a de pauvres revenus ou une retraite à peine au-dessus du RSA, il faut bien glaner quelques compléments alimentaires.

Lu 127 fois