La lettre à Lulu
n°41 - juin 2003

L’amer à boire. Patron, un verre de moisi !



L’amer à boire. Patron, un verre de moisi !
Le Château La Pompe a ses experts. Des eaunologues, sans doute. Les sociétés d’assainissement et d’eau potable ont inventé les goûteurs d’eau du robinet, à domicile. 48 volontaires pour le département au service de la SAUR, assidus à leur évier, chargés d’apprécier les qualités gustatives de leur eau courante pendant quinze semaines, comme les meilleurs crus de pinards. On penserait que leur initiation aurait développé les subtilités sensuelles de l’attaque, des arômes secondaires, la longueur en bouche. Pas du tout. «Le stage de formation a enseigné le moyen de reconnaître plusieurs goûts et odeurs (chlore, essence, moisi, terre, etc...)*» Voilà un «et cætera» qui met vraiment l’eau à la bouche.

<I>* L’Eclair, le 30 mai 2003</I>

Lu 2513 fois