La lettre à Lulu
Lulu 104

La Lettre à Lulu N°104 - sommaire



Lulu n° 104 vient de sortir. En pleine santé, durable depuis 1995. Disponible en kiosque en vrai papier. Ou en pdf, dans cette page, même tarif par l'entremise de PayPal.

Au menu de ce numéro 104 :

La Lettre à Lulu N°104 - sommaire
Professionnels de santé, tout en biais. Quatre pages de découverte de la séduction par les marques.

QUI QU'EN CROQUE
Les labos pharmaceutiques et les fournisseurs de matos médical arrosent toubibs, vétérinaires, chirurgiens, étudiants. Facs de médecine, dentaire, école véto, toutes arrosées, toutes mouillées. Lulu dévoile quelques unes de ces étonnantes et discrètes largesses.
À l'école vétérinaire, l'enseignement est confié aux fabricants de croquettes, ses étudiants transformés en VRP d'une banque qui les subventionne. La fac de médecine est forcée de prendre des distances avec ces labos qui régalent toubibs et chefs de services, et les dotent en matériel. Mais la fac censure toujours une réunion gênante pour un labo si généreux. Les femmes trompées par des implants de contraceptions, traitées d'écervelées...

Mais aussi :
  • La marque Aléop pour les transports en commun régionaux, combien ça coûte ?
  • Georges Courtois, l'acharnement post mortem.
  • Un Surf park à Saint Père en Retz, à dix bornes de la mer. Non mais sérieusement ?
  • Un abbé d'extrême droite blanchi par les juges. Un directeur diocésain de l'enseignement catho tombé le nez dans la schnouf.
  • Smarte city, dernière niaiserie : des parasols qui disent le temps qu'il fait.
  • Le roman dont s'est inspiré le tueur de Christchurch commandé à la médiathèque de Nantes.
  • La ligue du Lol, une racine nantaise (on s'en passerait).
  • Gilets jaunes, la peur bleue de la municipalité nantaise.
  • La "belle endormie", un concept ringard réveillé par les bateleurs de ville.
 
 

Lu 727 fois