La lettre à Lulu
Lulu 96 - avril 2017

La faculté du centralisme

Comutation


L’université change profondément de configuration, juste pour capter un budget.


Incroyable : le concept de privatisation n’ayant pas été déposé, chacun peut s’en servir sans payer de royalties. Olivier Laboux ne s’en prive pas, le chenapan. Le président de l’université de Nantes la soumet au bizness et la libère de ses vieilles lunes, le discernement, le croisement de la connaissance et de l’esprit critique. L’avenir sera facapitaliste ou ne sera pas. Sont désormais mises en avant les formations prometteuses de cash flow et les grandes écoles, Audencia pépinière de managers, l’école centrale et celle des mines pour les ingénieurs, l’école de design pour se brancher sur les nouveaux objets à consommer. Le reste ? De la gnognotte. Lettres, psycho, socio, histoire, même droit et économie version facultés.

​Conquête des pôles

Tout a changé. La survie des universités se joue désormais via des appels à projets et les financements à la clef. La compétition est mondiale, il est impératif de jouer dans la cour des « pôles d’excellence » de l’enseignement supérieur et de la recherche. Nantes associé au grand Ouest universitaire s’est déjà ratatiné trois fois de suite en candidatant pour un Idex (Initiative d’excellence). En mai 2015, la candidature du regroupement des universités Bretagne & Pays de la Loire (alias Comue, Communauté d’universités et d’établissements) est recalée, même pas présélectionnée pour décrocher des fonds Idex : 17,5 millions d’euros par an lui passent sous le nez. Motifs invoqués : conglomérat trop éclaté, de Brest au Mans, identité pas claire, « illisible et non repérable » à l’international.

​Next plus ultra

Après l’échec du tir groupé, place à la chasse en solo en 2016 : Rennes, Brest et Nantes candidatent aux fonds Idex en changeant de catégorie, briguant un label I-Site (Initiative-Sciences-innovation-territoires-économie). Si ça marche, c’est pour dix ans. Brest et Rennes se rétament, Nantes décroche un lot de consolation avec un projet très peu partagé nommé « Nantes excellence trajectory », alias Next, qui espère décrocher 370 millions d’euros. Pourtant déposé en mars 2016, le dossier reste top secret : même les vice-présidents de l’université n’ont pas pu le lire pour le voter, se contentant d’un vague thème : « industrie du futur et santé du futur ». On imagine mal séduire Airbus et les grands labos pharmaceutiques avec un projet voué à l’artisanat de l’âge de pierre et la santé au crétacé... 

Le pari de l’écolecentralisme


​Stratégie de nain

Ce remaniement nommé « Nouvelle université de Nantes » a pour acronyme NUN. Ça se prononce « nain » ? Inédit en France, ce remodelage universitaire se soumet donc à une opportunité stratégique : l’appel à projet exige une « gouvernance intégrée », alliance public-privé souple et restreinte, avec une présence très allégée de représentants du personnel. Un outil de travail avec les entreprises et capable d’assumer discrètement la sélection. L’université navigue donc à vue pour capter un financement. Mais s’il faut changer de statut pour se conformer au cahier des charges de chaque nouvel appel à projets, va falloir créer une bachelor de statuteur adaptatif en gouvernance postuniversitaire.
Milton Frithomme

Lu 23 fois













La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL "Et toujours des bises, des bras enveloppants, et des abrazos entre des gens qui ne sont jamais sentis si proches, bi…
Jeudi 18 Janvier - 11:39
La Lettre à Lulu : RT @TBrochot: Le communiqué du Parti Socialiste. Regardez bien le logo, en dessous du poing et la rose, il y a toujours écrit "social-écol…
Mercredi 17 Janvier - 20:47
La Lettre à Lulu : Et pour ceux qui n'auraient pas suivi, toutes les saisons de la série ! (dessin : Frap, Lulu 65, juillet 2009)… https://t.co/S21kwhDjZZ
Mercredi 17 Janvier - 17:07
La Lettre à Lulu : Souvenirs : il y a près de dix-sept ans (!), le premier papier (début d'un long feuilleton) dans Lulu (numéro 33, é… https://t.co/iQ5EsvsmeD
Mercredi 17 Janvier - 16:50
La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: #NDDL, c’est la victoire des paysans et des citoyens qui luttent depuis un demi-siècle. Une pensée pour le paysan Michel Tarin…
Mercredi 17 Janvier - 15:29