La lettre à Lulu
Lulu 69 - juillet 2010

La forme d’une ville bien vendue



La forme d’une ville bien vendue
Interrogé sur le «Forum mondial des droits de l’homme» qu’il dirige, Franck Barrau le dit tout net: «C’est une bonne opportunité de mettre en musique le positionnement de la ville en terme de marketing. Avec un tel événement, Nantes renvoie l’image d’une certaine forme d’humanisme»*. Les droits de l’homme n’ont rien d’une vieillerie bien pensante. C’est juste un argument vente appliquée à la ville. Le marketing de l’humanisme ne vend pas l’humanisme, ni même «une forme de», il tire simplement parti d’un investissement dans l’événementiel ciblé, qui consacre Nantes comme une marchandise. En pleine période des soldes, c’était osé.
* Presse-Océan, le 29 juin 2010

Lu 309 fois