La lettre à Lulu
Lulu 67 - décembre 2009

Laissez-les ivres. Le goupillon vengeur



Laissez-les ivres. Le goupillon vengeur
Lors de la manif des intégristes contre l'avortement le 14 novembre, une première à Nantes, un toubib, Philippe Piloquet, s'est exprimé en s'annonçant ès qualité de médecin au CHU*. On s'épargnera de détailler les arguments de bénitier de l'« animateur talentueux du groupe nantais » comme le présente le site de SOS Tout-petits. Ce groupe d'extrémistes passés des commandos dans les hôpitaux à des prières sur le parvis des églises. Le même Piloquet est aussi animateur à Nantes de l'Acim, l'Association catholique des infirmières et médecins qui bataille contre la capote, tempête contre l'homosexualité, déplore la contraception et l'avortement autorisés aux mineurs Le citoyen toubib a le droit d'être catho à mort. Il peut même de faire son prêchi-prêcha sur la pavé, mais de là à engager l'hôpital public, son employeur... Parmi les blouses blanches de l'hosto, certains démocrates ont trouvé ça un peu fort de café, mais, officiellement, le médecintégriste n'a eu aucune remarque lui intimant l'ordre de rester sur sa réserve, ni blâme, ni remontrance, rien.

Accessoirement, ce bon praticien pratiquant exerce à l'hosto dans le service de génétique médicale. S'il parle aux femmes découvrant quelles sont enceintes de trisomiques, on devine quels bons conseils pas culpabilisants pour deux sous il doit prodiguer.

En son âme et conscience, bien sûr.

* 20 minutes, le 16 novembre 2009

Lu 1800 fois