La lettre à Lulu
N°3 - mars 1996

Land of freedom

Noir



Député RPR et élu minoritaire à la mairie de Saint-Naz’, Étienne Garnier pratique volontiers le grand écart. Il est déjà cul et chemise avec les trotskistes sans qu’on sache vraiment qui fait quoi*. Toujours plus gauche, Garnier vient même de défendre les anars nazairiens en lisant la motion de protestation de la toute neuve section du syndicat CNT, à qui le maire a refusé un local permanent à la Maison du Peuple. « L’organisation ne parait pas représentative, elle n’a pas d’élus syndicaux », a tranché Joël-Guy Batteux (pourtant habitué des minorités au sein du Mouvement des Citoyens) qui a l’air d’oublier le long passé de la CNT remontant à la guerre d’Espagne.

* Lire Latulululu
 

Lu 2473 fois