La lettre à Lulu
Lulu 93 - juillet 2016

Latulululu ?



Bazar partout
France 3, 3 juillet 2016
Cambadélis, premier secrétaire du Parti social-déroutiste, cause à la télé : «Devant les risques de violences à Nantes, ou dans tout autre endroit où se tiendrait l’université d’été de la Belle alliance populaire, il vaut mieux reporter, suspendre, l’université de cet été.» Ce qui est un affront à Nantes, rabaissée au rang de vulgaire endroit.

Explosion de vitrine
AFP, 3 juillet 2016
Dépêche AFP après l’annulation de l’université d’été annoncée en février à Nantes pour mettre en vitrine la belle alliance socio-libéraux et écolos cogérant malgré le désaccord notre-dame-des-landais. La vitrine a explosé d’elle-même : «Sur Twitter, la maire de Nantes Johanna Rolland (PS) a salué "une décision responsable qui répond à (sa) demande".» Étrange qu’on se félicite de capituler devant l’opposition populaire… Et les socialos auraient pu se réunir au château qui a l’avantage d’être déjà fortifié. Un bataillon d’hommes grenouilles du GIGN plongé dans les douves aurait suffi.

Sauver une ville
AFP, 4 juillet 2016
Effarouchée par une menace d’entartage massif à la ratatouille végan, l’université d’été du PS déclare forfait à Nantes. «Je ne prend pas la responsabilité de "détruire une ville", puisque c’est ce que proposaient ces jeunes gens, lâche Cambadélis : Nous verrons ce que nous ferons puisqu’il s’agit d’un report.» C’est une coquille. Il voulait dire «Il s’agit d’un aéroport».

Mais mai
Presse-Océan, le 2 juin 2016
Le titre qui claque, «La folle météo de mai en Loire-Atlantique» n’est pas le bulletin d'une actualité sociale chaude. Deux pages n’évoquent que précipitations, ciel gris, «soleil qui a brillé quand même». Mais surtout ce scoop : «Enfin ce mois de mai est derrière nous». Normal, le 2 juin... La prochaine fois, pour un article aussi imprévisible, on demandera à Madame Soleil.

Ex-position
Radio Côte d’Amour, 18 mai ; Le Télégramme, 27 juin 2016
Ancien commandant de la brigade de recherches de gendarmerie de Nantes, en instance de divorce, il avait placé un mouchard sous la voiture de sa femme. Une balise GPS planquée dans l’essieu d’une roue arrière pour la pister. Poursuivi pour «collecte de données personnelles par moyen frauduleux», il s’en tire pas mal. Relaxé. Mais gendarme, ça vaut des égards : les magistrats, qui l’ont croisé pour des procédures judiciaires que le pandore a instruites, lui ont ménagé une procédure du plaider coupable en partie à huis-clos, par mesure de discrétion. Un peu plus, le pandore mettait le huis-clos sur écoute.

Lu 25 fois














La Lettre à Lulu : RT @Nantes_Revoltee: Gros big up à L'Autre Cantine Nantes et aux nombreux nantais et nantaises qui organisent la solidarité concrète, alors…
Mercredi 8 Août - 08:11
La Lettre à Lulu : RT @canardenchaine: DEMAIN DANS LE CANARD Réunion secrète à l'Elysée avec les LR Juppé, Estrosi, Moudenc et la socialiste Johanna Rollan…
Mardi 7 Août - 17:13
La Lettre à Lulu : RT @canardenchaine: DEMAIN DANS LE CANARD Document : les félicitations du préfet de police à Alexandre Benalla
Mardi 7 Août - 17:11
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: URGENCE #NANTES: erratum expulsion en cours des exilé.e.s de l'ecole Leloup Bouhier. C'est à dire beaucoup de monde qui s'é…
Jeudi 2 Août - 19:59
La Lettre à Lulu : RT @askolovitchC: Le jour où un jeune homme éborgné, pas de chance, par un taser de la police, ou un(e) endeuillé(e) d’une bavure aura la m…
Jeudi 2 Août - 10:26