La lettre à Lulu
Lulu 96 - avril 2017

Latulululu ?




Noël en deuil
Ouest-France, 20 minutes, 20 décembre 2016
Un drame sans nom qui laisse sans voix s'est abattu sans pitié sur la féerie sans crier gare : le petit train touristique à roulettes, enguirlandé pour faire fête, n'est plus gratuit. Le quotidien rennais s'en émeut : « Coup de froid sur le petit train de Noël à Nantes ». Jusqu'ici les commerçants affrétaient ce tortillard pendant les trois semaines de décembre. Restrictions. La présidente de l'asso des boutiquiers du centre ville explique que c'est la faute aux « manifestations contre la loi Travail » qui leur « ont coûté beaucoup d’argent »*. Ils racontent ça pour nous faire marcher, ou quoi ?
* Boutiquiers par ailleurs incapables de faire valoir un réel préjudice : lire « Des comptes à régler », Lulu n°94-95, décembre 2016 et dans ce numéro « La ruine assurée va bien, merci ».

Arrête ton char
Ouest-France, 18 février 2017
D'anciennes dauphines auprès des reines du carnaval de Pornic témoignent, évoquant le jumelage avec le carnaval de Linz en Allemagne où « ils ne jettent pas que des bonbons: des boudins, des éponges, des bouquets de fleurs, des bouteilles de schnaps… Les Allemands sont très avenants. » Paraît que le boudin, en pleine poire, c'est excellent pour la peau du visage.

Au charbon !
L’Éclaireur de Châteaubriant, 29 janvier 2017
À La Grigonnais, incendie chez Carbo Atlantic. Cent tonnes de charbon de bois brûlent toute la nuit mais ouf, « pas de blessé ». On déplore cependant des milliers de chipolatas carbonisées d'un seul côté dans un rayon de dix kilomètres.

Goupillonnade
Ouest-France, 10 janvier 2017
Quand il ouvre la cérémonie des vœux, le maire de Châteaubriant Alain Hunault salue « les présidents d'associations » et « les représentants de la presse », sans oublier « Monsieur le curé ». Même pas un sous-évêque ou un aspirant dalaï lama stagiaire aux vœux. C'est d'un minable.

Ringard, l'employé
Mediaweb, 10 février 2017
Réunis chez Manitou à Ancenis, 200 patrons se font servir la soupe de l'« industrie du futur ». Argumentaire : « La France accuse un retard en terme de modernité de son industrie [et] a 6,5 fois moins de robots qu’en Allemagne, et 81 fois moins qu’en Chine d’après l’International Federation of Robots ». Automatiquement, le collectif unifié des cyber machines en lutte proteste.

Fondu déchaîné
www.rtl.fr, 27 décembre 2016
Dépourvu du moindre croûton enfromagé qui l'aurait protégé de son incisivité agressive, un pic à fondue qui se promenait au bout d'une main vint à frôler intempestivement le cou en chair et os d'une dame attendant son ascenseur. C'était Noël. La jeune femme a sacrifié son portefeuille et cent euros. Et le Nantais porteur de pic s'est fondu dans la nuit. Pour illustrer ce faits divers confondant, le site de la radio a produit une photo de poêlons à fondue, rouges avec la croix blanche helvétique. Qui a dit que l'illustration suisse était neutre ?

Égout frappeur
L'Éclaireur de Châteaubriant, 5 janvier 2017
Mille euros d'amende et deux mois ferme pour cinq vitres (cher payé). À coups de plaque d'égout (original !), un pizzaïolo (mozarello, capriccioso ?) a explosé (répréhensible...) cinq vitres (manque une) de la bagnole de celui qui lui a succédé (aléa de l'amour) auprès de la mère de ses deux enfants (aléa de la procréation).

Lapins bouffe-bretelles
Le Télégramme, 11 février 2017
« Chaussée dégradée, grands vides sous la bande d'arrêt d'urgence ». On a frisé le glissement de terrain. À Trignac, la direction interdépartementale des routes a dû réparer en urgence les remblais d'une bretelle d'échangeur perforée par des dizaines de terriers de lapins. Convoqués pour s'expliquer sur cette manie bretellophage, les salopards de troueurs de route ont posé un lapin.

Grimpette bien balancée
L'Éclaireur de Châteaubriant, 27 janvier 2017
Les 354 habitants de Juigné-les-Moutiers sont bien contents. 2016 a amené un parking à l'entrée du bourg et une aire de jeux. Et même que « le député  Yves Daniel a participé au financement des jeux comme la balançoire ou le cadre à grimper ». Qui a dit : on s'en balance ?

Mise en garde
20 minutes, 13 janvier 2017
Une affaire d'importance : un individu placé en garde à vue pour vol de feutres dans une boutique, le lendemain pour des tables renversées et quelques insultes à la terrasse d'un café. Police ! Deux fois en cellule : « Tentait-il de battre un record ? » s'interroge avec pertinence le journal. C'est vrai, le gardé à vue moyen n'émarge aux statistiques qu'une fois en 24 heures : c'est donc le record. Celui-là a doublé la mise. Bravo.

Lu 21 fois













La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sauvons le Ravi ! C'est le message que relaye aujourd'hui l'hebdo @Politis_fr Merci confrère ! Participez au #CouscousBa…
Lundi 11 Décembre - 11:09
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Being Donald Trump #Trumpjerusalem #cartoon https://t.co/ulEZNyKqBn
Lundi 11 Décembre - 11:08
La Lettre à Lulu : Prochainement, Lulu vous livre la sienne... 🙃 Le numéro 98-99 disponible dans les prochains jours. Suspense. https://t.co/C22rMGvExX
Lundi 4 Décembre - 11:19
La Lettre à Lulu : RT @leslowburn: Il est là @CQFDjournal https://t.co/4npMJfLWqU
Lundi 4 Décembre - 11:17
La Lettre à Lulu : @yannick_helbert rappelons au passage qu'on peut faire un travail de journaliste sans carte de presse (renseignez-… https://t.co/5CCsEwVAPD
Lundi 4 Décembre - 10:02