La lettre à Lulu
N° 77 - juillet 2012

Le Batz qui blesse. Incrédibeul beute trublion



Le trublion à dix mille euros, un peu cher pour un mot de huit lettres (Soit 1250 euros le signe). Pierre-Jean Pain, conseiller municipal à Batz-sur-Mer est un brin susceptible. Furax d'avoir été traité de "trublion" par le site d'info locale en ligne Médi-Web, il l'a trainé en justice. Diffamation ! Trublion, il n'est pas. Mais pas que des copains dans son camp, il n'a. En 2009, alors adjoint à l'environnement de la majorité de droite, il délivre un avis technique défavorable à un projet d'aménagement d'un centre culturel dans des vieux bâtiments de marais salants. Fumasse, la mairesse, Danielle Rival lui retire ses délégations et lui interdit de siéger dans les commissions municipales. Péjipé, pas trublionné pour deux sous, porte plainte au pénal contre la mairesse, et colle au tribunal administratif la commune, finalement condamnée en décembre 2011 à lui verser 1500 euros. Ce Péjipé, un sacré vieux tromblon.

*Le Croisic-infos.fr, le 29 décembre 2011

Lu 149 fois