La lettre à Lulu
Lulu 109-110

Le big boss pendulaire

Partons !


Paname, Le Croisic : le patron des patrons pratique le confinement mobile.


Le big boss pendulaire
Élu à la tête du Medef en juillet 2018, Geoffroy Roux de Bézieux affirmait sa volonté de consolider le « besoin d’exemplarité ». Mais le confinement, c’est pour les cons. Geoffroy fait la navette entre le siège du Medef à Paname et son manoir du Croisic (Ouest-France, 25/03). Geoffroy Roux de Bézieux, dit GRB, rejeton d’une « dynastie d’industriels et de commerçants anoblie sous Louis XV » (Capital, 28/08/2018), habite Neuilly et patronne dans le 7e. Mais une fois le coronaprintemps survenu, monsieur a préféré réfugier la petite famille dans son pied-à-terre du Croisic, le manoir de Pen Castel. L’été 2010, Sabine, sa moitié, avait organisé au Croisic une expo sur la Bible dans l’ancienne criée. Elle y est donc en odeur de sainteté. Le mari, lui, se tape du confinement. Pas sa religion. Il n’a bafoué les règles que pour un « problème technique », pour animer une réunion de 400 adhérents qu’il ne pouvait faire que depuis le Medef dont le siège était encore ouvert, a-t-il plaidé (France 2, 31/03). Le télétravail, pas pour lui. Même si ça ne l’étouffe pas de vanter la Chine autoritaire : « Face à une pandémie, un système autocratique semble pour le moment mieux armé pour bloquer une pandémie que ne le sont nos démocraties. En Chine, dimanche, on n’aurait pas laissé les habitants aller dans les parcs ou les marchés. Il faut réfléchir à la façon dont nos démocraties pourraient être collectivement plus efficaces. » Un bracelet électronique pour Geoffroy, ça coûterait combien ?

Lu 18 fois