La lettre à Lulu
Lulu 81 - juillet 2013

Le renforcement tranquillement renforcé



Le contrat annuel de tranquillité publique inventorie les trucs à faire mourir de peur, comme « le phénomène de voiture salon avec nuisances sonores » place des Lauriers. Place de Ma-lakoff, « un sentiment d’insécurité ressenti surtout par des personnes âgées (…) lié au nombre important de jeunes présents ». Au Breil, un immeuble rue Feyder est vu comme « lieu de regroupement avec différentes motivations : consommation d’alcool et de cannabis, trafic, lieu de rendez-vous pour des adolescents ». L’ado inquiète quand il rendez-voute. Contre les feux de poubelles aux Dervallières, l’horaire de collecte sera décalé. À la Bottière, dès août 2013 est prévu « l’enlèvement de la casquette au-dessus des commerces pour ne pas favoriser les rassemblements ». À côté de la Beaujoire « quelques salissures constatées mais pas de dégradations. Suspicions de trafic ». Au Chêne-des-Anglais, bien pire : « Fortes suspicions de trafics » liés à des « rassemblement importants de jeunes hommes ». Des Anglais, sans doute... Même quartier, rue du Québec, secteur « relativement plus calme depuis 2012 », mais « l’incertitude demeure malgré l’action menée ». Ça sert à quoi d’actionner, si le populo garde le sentiment diffus d’avoir l’impression floue qu’il a toujours vaguement de quoi avoir les foies ?

Lu 30 fois