La lettre à Lulu
N°8 - décembre 1996

Le téléphone astronomique

Notes



Les factures de téléphone d’Henri Minguez plafonnaient à 400 F. Jusqu’à celle d’août 1995 qui explose à 2 887,80 F ! Il conteste aussitôt cette note astronomique mais doit se résoudre à payer en onze mois. Diagnostic de France Télécom : il consulte trop l’horloge parlante et la météo. Suite à l’intervention du député du coin, nouvelle version : il s’agit de "communications à des téléphones roses passées en l’absence des propriétaires des lieux (déplacements au supermarché ou à l’église)". Le couple de retraités a quatre pendules électriques dans la maison, se moque du temps qu’il fait, ne va jamais à la messe et ne s’absente pour faire ses courses qu’une fois par semaine ! Malgré les arguments fumeux de France-Télécom, les Minguez n’osent plus téléphoner pour contester. De peur que le compteur ne s’emballe à nouveau.

Lu 2222 fois