La lettre à Lulu
Lulu 94-95 - décembre 2016

Les sans-dents relégués au pôle sud

​Loin s’en faut


Deux bornes pour décentraliser le sans-abri.


Casse-toi, pauv’ bougr’ ! En 2019, les bains douches municipaux des SDF bougent plus loin. Officiellement pour former un ensemble avec le restaurant social Pierre-Landais qui accueille aussi les gens de la rue, mais à deux kilomètres de là, plus au sud, dans une rue à l’écart de l’Île de Nantes, loin donc de la bienséance bourgeoise et de ses spots fétiches, Radisson Blu, Carré Lafayette, rue Crébillon... Ce regroupement créera même, selon le bla bla municipal, un « pôle d’accueil, de restauration, de santé et d’hygiène » qui sera un « équipement central dans la ville ». Si central qu’il sera justement plus éloigné du centre-ville que les actuels bains-douches. Officieusement, ça permet aussi de dégager du paysage du centre ville les pauvres qui dénaturent durablement la fonction attractivité du centre boutiquier nantais. Bien timide, cette décentralisation des gueux. Pourquoi ne pas passer à leur dématérialisation ?

Lu 3 fois