La lettre à Lulu
Lulu 68 - avril 2010

Lettre de cachet. Des pharmacies bien gardées


Avant le tiroir caisse de la pharmacie, le patient doit patienter. Au téléphone, transformé en autre tiroir caisse.


Lettre de cachet. Des pharmacies bien gardées
Avant, pour trouver la pharmacie de garde, on allait à celle du coin et on lisait le papier collé à la vitre. Ou on fouillait dans les pages du canard local. Ringard tout ça. Depuis début mars en Loire-Inférieure, il paraît qu'on a toutes ces infos d'un seul coup de fil. Non pas que la liste soit mise en ligne, accessible à tout un chacun gratuitement. Trop simple. Cette information pourtant d'utilité publique a été privatisée discrètement. Le grand public n'y a pas droit gratis. Il doit avaler la pilule et cracher au bassinet. 34 centimes la minute. Appel au serveur vocal national 32-37 : taper le code du département, retaper l'heure à laquelle vous voulez passer acheter le sirop pour le rhume du petit et attendez qu'on vous trouve l'apothicaire le plus proche de chez vous. Au bout d'une minute trente, on vous dira qu'il faut passer au commissariat, muni de l'ordonnance et d'une pièce d'identité. Et que si vous voulez réécouter le message, c'est possible. Bien avancé, et délesté de quelques morceaux d'euros. Ce central d'appel petite pompe à phynance est géré par une société anonyme, RésoGardes, basée à Bobigny, dont les syndicats régionaux de pharmaciens sont administrateurs, mais pas tous. «On nous reproche le coût, mais on s'est pris en main, on a mis au pot et jusqu'ici on est en déficit; ça commence juste à s'équilibrer. Les dividendes? On verra. Ce système tient la route. Mais c'est vrai, chaque pharmacien peut rester en dehors», dit Alain Guilleminot, pharmacien à La Planche-sur-Mer et président départemental de la FSPF*, qui a imposé ce numéro sur 50 départements, en espérant monter à 80. N'importe qui dirait qu'un bon site internet aurait suffi. Le site existe bien: www.resogardes.com. Mais il est réservé aux adhérents du syndicat en question et fermé au public** et aux autres pharmaciens. Une partie de la corporation a donc classé la liste confidentiel défense du tiroir caisse.

Le système ne fait pas l'unanimité dans la profession, certains ne mâchant pas leur ordonnance, pestant contre un dispositif qui se donne l'apparence d'un service officiel, embrouillant public et pouvoirs publics. «Le système n'a rien de légal, bien au contraire. C'est un racket des officines de pharmacie, à qui on dit que ceux qui n'entrent pas dans le réseau ne seront pas indemnisés par les assurances maladie... Alors que le seule obligation c'est l'affichage dans la vitrine des officines de garde. Et c'est une tromperie pour le public, qui ne sait pas que toutes les pharmacies n'appartiennent pas à ce réseau, confie Claude Japhet, président national de l'UNPF*, l'Union nationale des pharmacies de France. Ce service surtaxé au maximum alimente une structure lucrative à buts spéculatifs, qui sert à refinancer de façon détournée certains syndicats départementaux». Président délégué de L'USPO*, Gilles Bonnefond enfonce le clou: «Faire du bizness avec un logo syndical, c'est une confusion des genres extrêmement choquante. Dans certains départements, on pousse le vice jusqu'à priver la presse locale de ces informations!» D'un autre côté, quand c'est privé, c'est privé. Dis donc, Tonton Picsou, pourquoi tu tousses?

Jacky Kerapoty

* La profession d'apothicaire, 22 500 officines en France, a trois structures représentatives, la FSPF, Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (qui déclare 10 000 adhérents), l'UNPF, Union nationale des pharmacies de France (un millier), et l'USPO, Union des syndicats de pharmaciens d'officine (2 500).
** C'est tellement une marchandise qu'un service concurrent a vu le jour, www.sosgardes.fr, avec un autre numéro, le 3915, tarifé lui aussi mais deux fois moins cher. Un service commercial, sans accointances avec les organisations professionnelles, à qui rien n'est reversé. C'est au moins plus clair.

Lu 557 fois













La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53
La Lettre à Lulu : Pour rendre hommage à François-Régis qu'on regrette déjà, replongeons dans un de ses grands reportages. https://t.co/jiuJKtjKza
Mercredi 13 Décembre - 12:58
La Lettre à Lulu : La Lettre à Lulu 98-99 en kiosques demain. Voilà déjà la une... https://t.co/DWLuTQoQQA
Mercredi 13 Décembre - 12:56
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sauvons le Ravi ! C'est le message que relaye aujourd'hui l'hebdo @Politis_fr Merci confrère ! Participez au #CouscousBa…
Lundi 11 Décembre - 11:09
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Being Donald Trump #Trumpjerusalem #cartoon https://t.co/ulEZNyKqBn
Lundi 11 Décembre - 11:08