La lettre à Lulu
n°38 - nov

Libertés bien gardées



On croyait les libertés debout. On les découvre assises. Et sous bonne garde. Pour les Assises des libertés locales, le 16 octobre, le palais des Congrès a été sauvagement agressé par deux tomates anonymes jetées sur les boucliers des CRS. Deux, de source policière. Pour garder les libertés, on a mobilisé deux compagnies de CRS, une quinzaine de command cars et fourgons, sans compter les cars et les voitures, les flics en civil, la garde rapprochée de Sarkozy et les bonnets de la police locale et nationale prêts à bondir en complets vestons. Avec ça les vaches et les libertés sont bien gardées.

Lu 2648 fois