La lettre à Lulu
Lulu 100

Comment virer des ronces sans herbicide ?

Le Jardin des Ronces, une épine dans le pied urbanistique de la métropole. Piqûres de rappel : un budget de 61,7 M€, une « nouvelle offre de logement inscrite dans des éléments de paysage », 2 500 à 3 000 logements prévus dans ce secteur de Doulon. Face à ce beau plan officiel, un gros hectare de...

Guerre de tranchées

Une stratégie bien tranchée, pour pousser les Roms au nomadisme forcé. Au printemps 2017, plusieurs dizaines de familles roms trouvent refuge derrière le cimetière du Vieux-Doulon. Les tas de terre « anti-caravanes » récemment dressés ont cédé. Cette ancienne parcelle maraîchère à l’abandon, sur laquelle gisent les...

Gohards, terre des gogos hardis

  Qui qui fait sauter le bouchon ? 3 novembre 2015, (re)lancement de la concertation du projet des Gohards. La salle s’inquiète de l’augmentation à venir du trafic de bagnoles dans le quartier, déjà bien dense aux heures de pointe. Alain Robert, adjoint à l’urbanisme et vice-prés’ métropolitain rassure : « Il ne...

Une histoire de marchands de sable

Une forêt d’immeubles cachée derrière des poireaux. C’est une histoire de marchands de sable en trois époques. Légumeurs, bétonneurs, experts en berceuses. Annexée à l’ogre nantais en 1908, la commune de Doulon est l’ancien cœur maraîcher et cheminot. Un quartier à l’est, jusqu’ici populaire et discret. Mais sa prolo-ruralité...

Refaisabilise-moi ça

Faisabilisable, l’Arbre aux pigeons ? Les pré-études s’accumulent. Un Arbre aux pigeons, ça s’étudie en long en large et en travers. Quatorze ans que ça dure. Présenté au directeur des espaces verts nantais en 2002, le projet est en « phase d’études » de 2004 à 2007*. C’était « dans le cadre des échanges entre...

À dégager !

Jusqu’ici, ce petit village de caravanes et de camions de voyageurs vivait discrètement entre immeuble Cap44 et Loire, dans une friche portuaire. Mais ces précaires-là gênaient l’opération de com’ du printemps, avant reprise en main du secteur pour l’Arbre aux pigeons. Le harcèlement a fait vite : poubelles plus ramassées,...

Le manège paye toujours deux fois

Pour la chambre des comptes, le carrousel du poisson pirate et de ses copains, des prestations ont été payées deux fois par le Voyage à Nantes. Montant cumulé : 62 871,27 € TTC. Les magistrats des comptes manient la double négation, pointant que le VàN « ne démontre pas l’absence de redondance entre les...

Jackpot entre potes

Pour les papas du big manège, c’est une affaire qui tourne. Les magistrats des comptes ont tiqué devant le Carrousel des monstres marins. Ouest-France (13/12/17), se limite à voir de « Bons et mauvais points pour le Carrousel » et « Critiques sur la gestion » du Voyage à Nantes par la chambre régionale des...

Coeff’ biodiversif : on est couvert

Si ce n’est toit, c’est la terrasse qui biodiverse. C’est très green attitude ! Trois machins qui poussent sur une dalle béton suffisent pour entrer dans ce monde merveilleux que les technocrates qualifieront de « nature ». Concrètement, un toit-terrasse suffit pour rentrer dans les clous des règles ...

La cantine à tintouin

La cantine du Voyage à Nantes, version bobo des vacances de Monsieur Populo.   Des salades qu’on raconte La retape pour la cantine du VàN, resto cheap mais si cool en bord de Loire, en a fait un concentré de lieux communs : lieu « de convivialité », « de villégiature des Nantais », « de...
1 2 3 4