La lettre à Lulu
Lulu 54 novembre 2006

Distribe. Enfin le smic à un euro et des poussières

La filiale du goupe Ouest-France s'est fait repérer par ses pratiques salariales innovantes. À Nantes comme ailleurs. Dans le groupe Ouest-France, le journal quotidien n'est pas le plus juteux. C'est la filiale Spir Communication qui tire les plus gros dividendes. Spécialisée presse gratuite (d'annonce et d'info), et...

Résistant mais pas trop. Fermeture Éclair

Disparition d'un canard nantais. Éclairage. Un canard est mort. Disparu, escamoté, absorbé, réduit à un petit titre accolé à l'en-tête du quotidien Presse-Océan. Dans l'indifférence générale, L'Éclair ne passera pas l'hiver. Faut dire que c'était déjà un clone où seul variait la titraille du nom en une, le reste étant...

Flambée de titraille. Ce soir on vous met le feu

Visionnaire, Ouest-France titre à sa une du samedi 28 octobre: «Banlieues: pourquoi la crise a épargné Marseille». Un reportage d'une demi-page d'un envoyé spécial liste les raisons de cette relative sûreté de la cité phocéenne: les banlieues dans la cité même, une tradition d'accueil, un tissu associatif dense, toutes les...

Décroché. Biffez la mention inutile

Ouest-France a un panel de lecteurs, consultés par mail. Dans l'enquête sur leurs habitudes culturelles et sociales, il y a cette question: «Au cours des 30 derniers jours, avez-vous regardé les chaînes de télévisions suivantes». La liste commence par «Le 6 Minutes de M6 à 20h40». Que plus personne ne risque de regarder: ce ...

Paysage linguistique. Pédélien toi-même !

Qui habite les Pays de la Loire ? Les Ligériens comme on le croyait depuis quelques années ou les Pédéliens comme le soutient Ouest-France*, «les Ligériens n'étant que les habitants de Loire-Inférieure» ? L'incertitude nouvelle est très déstabilisante. L'attractivité de Nantes pourrait s'en trouver durablement affectée, ...

Lologogo. L'identité pet de Loire

La région s'est offert un nouveau logo. Le précédent devait être trop de droite. Jadis, du temps des blasons immémoriaux, ça durait des générations. Puis le temps s'est accéléré. On a désormais une «identité visuelle». Décliner son identité a coûté 110 000 euros à la Région. L'agence de com a pondu un logo avec deux...

Baron et ron petit pataton, Culture de l'Olivier au pays

Guichardmania tous azimuts ; deux statues, un bahut. À quand une monnaie régionale à l'effigie du baron Olive ? Grand hommage au grand homme. Guichard mort, le voilà consacré superstar par la gauche. Même si le gaulliste sacré emblème régional s'est bien sucré. Oubliées, les passations de marchés publics douteux, les frais...

Hochet. Le général épinglé

Quand le patron d'Ouest-France se fait agrafer une médaille au revers du paletot, on a droit à un article anonyme dans son journal. Seul le nom du boss doit rejaillir. Ce coup-ci, Chirac lui a collé les insignes d'officier de la Légion d'honneur. Qui, comme chacun sait, récompense les mérites ...

Dieu soit loué en T2. Noyaux de prêche

Relions les religions. La rédaction nantaise d'Ouest-France a inventé les envoyés spéciaux à Bellevue. Ce jour-là, les journalistes embarqués dans un T2 loué un mois font un article sur « les gens », en l'occurrence les «p'tits blancs» convertis à l'Islam, vantant la religion comme une «ligne ...

Six feet under. Extrême-ponction

Nantes a un argument mortel pour attirer les nouveaux venus : c'est la ville où il fait bon mourir, pour les contribuables rescapés. Car voyez-vous, cher peuple de futurs trépassés, Nantes a des fossoyeurs performants. Ça compte dans la qualité de la vie. En faisant leurs trous, nos braves croque-morts comblent les budgets...
1 2 3