La lettre à Lulu
Lulu 73 - juillet 2011

Pigeon volatil. Fuck ou Shima, un risque à prendre

Audencia, l’école de commerce supérieur, a un flair international remarquable. La une de son magazine hiver 2010 clame « Le Japon, un pays singulier » juste à côté d’un autre titre : « Dossier : choisir ses risques ». En pages intérieures, quelques citations à faire méditer aux patrons éclairés de Tepco et aux gestionnaires du...

DGS : départ garanti statique

C’est comme ça qu’on fait avec les gros poissons. Le 1er avril dernier aura donc servi à dire tout haut ce qui fait fantasmer aux machines à café : la démission de Benoist Pavageau, le tout puissant double directeur général des services, de Nantes et de la métropole. Bon, c’était un canular, mais ça a permis de lâcher que « la...

Taxi rebrousse. Bestioles non grata

Les taxis ont un nouveau règlement, édicté par la mairie qui décerne les licences. L’article 30 stipule que les chauffeurs de taxi peuvent « refuser les voyageurs en état d’ivresse et ceux dont la tenue est susceptible de dégrader leur voiture ». Un conseil : ne pas se vomir dessus avant de héler un tacot. Attendre de fermer la...

Ponton, pourquoi tu tousses? En long, en barge et en travers

Entre l’autorisation préfectorale et le quai où il est amarré, le barge flottante a gagné neuf mètres de long... Ce qu’on appelle une barge d’erreur. C’est vraiment trop inzuste. Troquant sa casquette de Yachts de Paris (un gros client) contre la coquille de Calimero (rôle de composition ou jeu de rôle ?), Olivier Flahault,...

Biquettoculture. Foncièrement coincés

Ni terrain d’entente, ni terrain tout court : les jeunes éleveurs de chèvres réduits au sort de paysans sans terre. À l’époque où tout le monde veut bichonner la planète, pas évident de se trouver un coin de terre. Surtout si on est jeune et agriculteur. Parents de trois mômes, Denis et Manola, 31 ans, s’escriment depuis 2008...

Escroque monsieur. Jamais mieux desservi...

Défendant l’aveu et l’orphelin, Ouest-France dénonce informativement une escroquerie commise sur le site d’annonces en ligne leboncoin.fr. Un couple du Maine-et-Loire vendait depuis six mois des ordinateurs « fantômes »*. Une quarantaine de personnes a été estampée. Tout ça, c’est très bien, sauf que ce bon journal...
1 2 3 4 5