La lettre à Lulu
Lulu 76 - mai 2012

Canapés. Je connive, tu paies la note, on se connaît pas

Presse et politique sont copains, mais de loin. C’est ce qu’ils disent. L’indépendance de la presse est un plat qui se rumine froid… Manger à la table des hommes politiques sans leur servir la soupe, c’est un métier. Proche mais pas trop ! Le 15 mars au CCO de Nantes, le club de la presse locale a servi à l’heure de l’apéro un...

Beurre salé

En découvrant les projets du Blaise Trip, on se dit que si une poignée d’artistes et de potes locaux ont bien le droit de faire leur beurre, la note est tout de même salée. Le clip de Gaëtan Chataîgnier vu par quelques milliers de personnes (sans doute pas par les 8 1 200 nantovoyageurs nécessaires, en mixant amateurs de crêpe...

Un air de soufisance. L’étoile à neuf pointes au catalogue

Vous venez d’emprunter un bouquin au centre de cosmologie personnelle. Euh pardon, en fait, c’est la bibliothèque municipale. Et question ambiance, c’est pas très épanouissement et conscience de soi. Le personnel des bibliothèques nantaises a dû suivre l’an dernier une formation obligatoire de deux fois deux jours....

Errare financium nord est. Le luxe en bourgeois

Pour le pédégé d’Eurofins, Gilles Martin, ce transfert a une bonne raison : « Le centre de gravité économique du groupe s’est déplacé progressivement vers l’Europe du Nord. » Soit pile-poil à Luxembourg. La nature et la géostratégie sont bien faites. Mais tout ce savant calcul, c’était avant les acquisitions de labos au Brésil...

Faire mentir la légende

« Απίστευτη παραπληροφόρηση από τη γαλλική εφημερίδα Ouest France »*. Ni Une ni deux. Ouest France ne vous cache rien. Sauf quand une manif vient lui badigeonner l’arrogance au petit matin. Interpellés pour une légende de photo de Une qui a falsifié la réalité**, les dirigeants d’Ouest France ont reconnu l’erreur, mais sans...

Bétaillère low cost

La panade dans laquelle s’est enlisée Air Austral qui, depuis février 2011, relie Nantes à la Réunion montre sur quoi on mise avec le lowcost. Un article du magazine Capital* explique que malgré son idée lumineuse de transformer l’A 380, le plus maousse des zingues du monde, en « bétaillère low cost », cette compagnie est...

Tout à 300 000 euros

Y’a pas que la crêperie maousse à 300 000 euros, dans la vie. Pour le même prix, on a aussi des forums. 300 000 euros, c’est le coût pour la collectivité qui a accueilli la manifestation du Nouvel Obs les 20 et 21 janvier, avec quelques ministres et des grosses têtes de la politique. 300 000 euros, c’est l’amende infligée à...

Blé noir. Donnez-nous notre touriste quotidien

Après les recettes LU, les artistes BN (bien nourris). Petit voyage sur place, au pays des chiffres implacables. On entend de ces choses, parfois, au bar, juste à côté de soi, en comptant sa petite monnaie de fin d’un mois. Un des frères Poiraud, ancien cinéaste accoudé, s’y vante que Jean Blaise, qui cherchait des idées pour...

Pas perdre le nord. Le sale boulot lillois

Avec un siège luxembourgeois et non plus nantais, Eurofins évite la honte d’abriter la tête d’un groupe mêlant success story et sale boulot. Eurofins a pris le contrôle (65 % du capital) de l’ex-Institut Pasteur de Lille, pour son savoir-faire sur les contrôles de l’eau. Mais le marché est en train de couler, paraît-il....

Bizutages. La rentrée humilitante

Point de vie, brimades du monde à l’école dentaire et à l’école de communication visuelle Bienvenue dans les centres d’apprentissage de la docilité et de la domination. Même si certains ne voient le bizutage que comme un moyen de soutenir le commerce de sacs poubelles et son stylisme trash. Étudiants en fac dentaire, à l’École...
1 2 3 4