La lettre à Lulu
Lulu à chaud !

Maraîchers pinocchios (bis)



Ces maraîchers en agriculture dite « conventionnelle » pour pas dire chimique, sont d'incroyables truqueurs. C'est dans le journal : « La Fédération des maraîchers nantais a appelé les organisations de producteurs à négocier avec la grande distribution une hausse du prix de la mâche pour compenser la flambée du coût de production liée à l’interdiction du pesticide métam-sodium »*. Une stratégie dans la droite ligne de l'intox qui leur a fait simuler un tollé, quand on leur a interdit leur joujou tue-racines préféré.  

Voir Lulu n° 102-103 (en kiosques et chez nos dépositaires ou en pdf ) « Maraichers Pinocchios ».

Les maraîchers du département sont au courant des dangers du métam sodium depuis 1999, et bénéficient depuis 2009 d'une dérogation pour pouvoir utiliser ce produit banni dans toute l'Europe, avec obligation de chercher des alternatives. Et là, la fédé de ces légumiers demande des subventions prétextant le lancement impérieux d'un programme de recherche sur « dix ans pour sélectionner une variété résistante aux maladies »*... Quand on est légumeur chimique, on ne mâche pas ses mots.
* Ouest-France, 16/01.

Lu 307 fois



Nouveau commentaire :