La lettre à Lulu
Lulu 44 avril 2004

Mareschallergie. Un président considérable



Lors de son intronisation, le tout frais président du Conseil général Patrick Mareschal s’est énervé contre la presse, sans avoir le moindre écrit ou la moindre émission à lui reprocher. Après rappel de ses convictions humanistes, il a lu aux journalistes une diatribe contre les “propagateurs de fausses informations et de rumeurs fantaisistes”, concluant : “cette maison sera largement ouverte à tous ceux qui souhaitent pleinement et en toute indépendance informer leurs lecteurs, auditeurs et spectateurs de nos actes et de nos opinions et les commenter librement. Pour les autres, je n’aurais aucune considération.” Inspiré par Peyrefitte et Brejnev, Mareschal venait expressément de demander à Presse-Océan qu’on lui change le journaliste chargé de suivre le Conseil général. On reste sidéré de tant de sidération.

Lu 1545 fois