La lettre à Lulu
Lulu 65 - juillet 2009

Méli mélodrame. Divorce amiable magistraté



Misère d'apothicaire

Entre temps, l'apothicaire a produit des revenus à marée basse : 8 600 euros par an, alors qu'il a déclaré 31 800 euros l'exercice précédent. Il sera bientôt le premier pharmacien en exercice à relever du RSA. Malgré les sommations, il traîne à livrer les bilans comptables de sa pharmacie, obligeant à alourdir la procédure. Plus long, plus cher pour l'épouse. La loi obligeant à prendre en compte les revenus du nouveau couple, la juge, en arrêt maladie depuis décembre dernier, a produit une auto-attestation de revenus et de ses petits frais, facture d'eau, colos de ses enfants, le tout sans le moindre justificatif. Un document qu'elle aurait refusé à n'importe lequel des justiciables en rupture de couple passant par son bureau.
Sollicitée par Lulu, la JAF n'a pas souhaité s'exprimer. Mélange des genres ? On la laisse seule juge.

Alfred Niquet

1 2 3


Lu 745 fois