La lettre à Lulu
n°38 - nov

Motus vivendi. L’université se coupe les langues



L’été est un temps alangui. C’est-à-dire privé de langue. Le conseil de l’UFR de langues de l’université de Nantes a voté le 4 juillet, avant de se passer l’ambre solaire, la suppression de l’enseignement du breton, du japonais, et du néerlandais à partir de 2004. Et l’arabe première langue, dont le projet avait été approuvé en décembre 2001, passe aussi à la trappe. Il y avait pourtant 157 étudiants en arabe, 87 en japonais, 24 en breton et 15 en hollandais. Pas assez d’audimat, ça coco. On ferme. Même s’il y a, à côté de ça, des maîtrises en science que l’on maintient pour un seul étudiant. Il faut bien se garder un brin de contradiction. La perfection est ennemie du bien commun.

Lu 2631 fois













La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: Forte enquête de @Bastamag sur les 478 personnes tuées par la police depuis 1977. Dont 56 enfants ou mineurs ! La violence…
Lundi 18 Juin - 15:46
La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: L’Assemblée vote la loi sur le secret des affaires. Une attaque sans précédent contre la loi sur la liberté de la presse de 18…
Lundi 18 Juin - 15:45
La Lettre à Lulu : RT @OBerruyer: En indiquant à l'Assemblée que la "presse professionnelle" sera exonérée de la loi "Fake news" le Gouvernement impose une in…
Mercredi 13 Juin - 23:23
La Lettre à Lulu : RT @Bastamag: Qui sont les personnes tuées par la police et la gendarmerie, pourquoi et comment sont-elles tuées, et dans quelles circonsta…
Mercredi 13 Juin - 23:20
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: Les violences policières se généralisent, constatent les avocats de France https://t.co/9WQgxEs7SV https://t.co/S6jlDtWK7T
Mercredi 13 Juin - 23:16