La lettre à Lulu
n°38 - nov

Motus vivendi. L’université se coupe les langues



L’été est un temps alangui. C’est-à-dire privé de langue. Le conseil de l’UFR de langues de l’université de Nantes a voté le 4 juillet, avant de se passer l’ambre solaire, la suppression de l’enseignement du breton, du japonais, et du néerlandais à partir de 2004. Et l’arabe première langue, dont le projet avait été approuvé en décembre 2001, passe aussi à la trappe. Il y avait pourtant 157 étudiants en arabe, 87 en japonais, 24 en breton et 15 en hollandais. Pas assez d’audimat, ça coco. On ferme. Même s’il y a, à côté de ça, des maîtrises en science que l’on maintient pour un seul étudiant. Il faut bien se garder un brin de contradiction. La perfection est ennemie du bien commun.

Lu 2634 fois













La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #Remaniement La solution est pourtant évidente... https://t.co/vNVLWfMvcQ
Samedi 13 Octobre - 15:04
La Lettre à Lulu : RT @ijarjaille: A #Rennes et #Nantes, Vinci profite à plein de l’abandon de #NDDL. @MediacitesNtes a consulté en exclusivité un rapport de…
Jeudi 11 Octobre - 15:55
La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #5e_République : c'est plus ce que c'était ! #Macron #Benalla #Collomb https://t.co/m4lns8OWbf
Dimanche 7 Octobre - 19:00
La Lettre à Lulu : S’appelle comment ??? https://t.co/S3XeeYkXYA
Dimanche 7 Octobre - 18:58
La Lettre à Lulu : Kita et ses petits commerces... lire aussi https://t.co/LKp7CNRMW6 https://t.co/6FI3AMq67k
Vendredi 5 Octobre - 10:02