La lettre à Lulu
n°38 - nov

Motus vivendi. L’université se coupe les langues



L’été est un temps alangui. C’est-à-dire privé de langue. Le conseil de l’UFR de langues de l’université de Nantes a voté le 4 juillet, avant de se passer l’ambre solaire, la suppression de l’enseignement du breton, du japonais, et du néerlandais à partir de 2004. Et l’arabe première langue, dont le projet avait été approuvé en décembre 2001, passe aussi à la trappe. Il y avait pourtant 157 étudiants en arabe, 87 en japonais, 24 en breton et 15 en hollandais. Pas assez d’audimat, ça coco. On ferme. Même s’il y a, à côté de ça, des maîtrises en science que l’on maintient pour un seul étudiant. Il faut bien se garder un brin de contradiction. La perfection est ennemie du bien commun.

Lu 2630 fois













La Lettre à Lulu : Les protagonistes apprécieront... #ZAD https://t.co/UezZ6kH2Py
Vendredi 20 Avril - 08:28
La Lettre à Lulu : RT @Clyde_Barrow_: Ben ouais, l'écologie c'est quand on est accroché à un hélico à observer les hippopotames, tout en étant sponsorisé par…
Jeudi 19 Avril - 17:51
La Lettre à Lulu : RT @kaamikali: #zad #nddl cratère de Grenade dans le champ du rouge et noir. Et après c'est nous les ultras violents.... https://t.co/98FWB…
Jeudi 19 Avril - 17:50
La Lettre à Lulu : Un beau boulot de nettoyage et dépollution, pourtant. Avec restitution au propriétaire. Où est le mal ? https://t.co/efBIFE1xql
Jeudi 19 Avril - 16:28
La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: #NNDL Sur France info : Quand il n’y a pas d’action de la part des forces de l’ordre, c’est calme sur la ZAD. Ça confirme…
Jeudi 19 Avril - 16:26