La lettre à Lulu
N° 77 - juillet 2012

Rupinaillages. L'ONG contre sa concierge

Les copropriétaires du lotissement chic du Housseau n'aiment décidement pas se faire traiter de rupins*. Leur avocate l'a rappelé à l'audience des prud'hommes où se jugeait le 12 juillet la validité du licenciement économique qui a viré Eliane Dupé, sous prétexte d'externaliser le balayage des feuilles mortes sur le tennis, et...

Les mécomptes de Perrault. Grosvalet remballe Dobrée

En 2010, le département édite le dossier "Le musée Dobrée s'emballe". Aujourd'hui Grosvalet remballe. Face au recours de l'asso Nantes Patrimoine contre le permis de construire du nouveau musée Dobrée, Grosvalet avait menacé "ceux qui veulent seulement empêcher de mener à bien ce projet" de laisser musée et parc fermés. Na !...

Mon ptit lopin. La Loire-Inférieure au premier chef

À l'avènement de Jean-Marc Premier, les fidèles ont salué le sacre. Si le régional Jacques Auxiette l'a joué classique (c'est le bon gars au bon endroit), le départemental Philippe Grosvalet s'est fendu le 15 mai d'un hommage tout en balourdise : "À travers cette nomination, le rayonnement de la métropole Nantes-Saint-Nazaire...

Essai n'essaime. L'AFPA, une officine à la coule

L'Afpa coule, les pays de Loire vont la maintenir à flot. Trop cool. En 2009, la région a lancé une bouée (officiellement, on dit "marché public") de 100 millions d’euros, dans le cadre de la création d’un "service public régional de formation". Ce coup de pouce couvrait le budget antérieur de l’assoce régionale. L’élu du...

Phare et blaise. Blaise, l'antimaire

Jean Blaise, opposant notoire à la municipalisation de la culture. Si si ! Citation. On oublie vite ce qu'on raconte. Les archives de l'INA ont la mémoire moins courte. En 1983, Jean Blaise mène la fronde culturelle contre le maire de droite "Missel" Chauty et ses restrictions drastiques des budgets culturels. L'heure est à la...

La mer à Loire. Nantes met la pédale dure

L’itinéraire de «La Loire à vélo» est un «produit touristique complet et commercialisable». Soit 860 km de la source à l’embouchure, traversant de fait des villes baignant le fleuve. À Nantes, le tracé montre les limites de la place du vélo en ville. Au bord de l’eau, de Malakoff à Basse-Indre, sept des neuf kilomètres de...

Douloureuse. Le préfet contre l'apéro nain

Un gamin de 17 balais lance un rencart beuverie Facebook dans le centre de Nantes. Repéré par les autorités qui ne badinent pas avec l'apéritif, il annule la veille et supprime la page Facebook, sur laquelle trois milliers a d'anonymes déshydratés s'étaient déclarés intéresses par ce symposium alcoolisé. Finalement, pas foule....

Feu à volonté. Arme de formation massive

La formation dans les Pays de la Loire a un nouveau site internet. Pas de quoi grimper au rideau, sauf le nom choisi : Safran, qui pourrait fiche la trouille aux apprentis. Le nom Safran, ça existe déjà, chez les marchands de canons.* Disons plus gentiment que Safran est un "équipementier international de haute technologie,...

Ni Dieu, ni biomètre. La vogue des collèges bornés

La paluche du potache contrôlée à l'entrée des cantines. Grâce à la biométrie, les forces de l'ordre scolaire ont la situation bien en main. La biométrie, c'est génial. Pour manger à la cantine, le potache tape son code perso à quatre chiffres, montre un bout de sa viande personnelle, et hop il peut se sustenter. Ah non, pas le...
1 2 3 4