La lettre à Lulu
n°35 - déc

N’importe quoi. Jean-Marc microsofté



Les ordinateurs sont parfois de sacrés déconneurs, de vrais bits-en-train. Équipés d’une touche de correction orthographique automatique, ils se laissent aller à des propositions pas toujours très respectueuses en remplacement des noms propres*. Si leurs propositions sont souvent attendues : clergé ou clergyman pour Marie-Françoise Clergeau par exemple, ou encore batteur pour Batteux, s’ils restent quelquefois muets, comme pour le maire de La Chapelle Gérard Potiron, s’ils peuvent être piquants avec le hérisson de Pierre Hériaud, voire même s’il leur arrive de confondre les blaireaux Michel Hunault et Hinault, s’ils corrigent Autain en hautain, ces satanées bécanes poussent le bouchon assez loin lorsqu’il s’agit de notre Jean-Marc de maire. Quel rapport, franchement, on se le demande, entre Ayrault et un ayatollah ?

<I>* Test effectué sur l’iMac à Lulu.</I>

Lu 2383 fois