La lettre à Lulu
Lulu 92 - mai 2016

Nantes livrée aux cassureurs


La ritournelle des politiques et des médias sur la facture de la casse lors de manifestations masque un acteur majeur de ces bris de vitrines. En fait ce ne sont pas les contribuables qui paient le gros des dégâts, mais bien les assureurs. Sur le sujet, Nantes métropole garde un silence policier. Sur la police d'assurance quoi.



Lu 433 fois