La lettre à Lulu
Lulu 50 novembre 2005

Ni dieu ni mètre soixante-cinq. Jusqu’au boutiniste



Christine Boutin est anar. Garanti. C’est elle qui le dit ! La dame est interrogée l’été dernier par le journal gratuit La Baule +. Sujet : le clivage gauche-droite dépassé, genre Blair ou Zapatero, «qui sont officiellement des hommes de gauche, mais pas des collectivistes» dit l’interviou. «Voilà l’importance des mots, répond la Boutin. Quand on est de droite, on associe le mot libéral, quand on est de gauche, on associe le mot social. Or, cette droite et cette gauche peuvent se rencontrer sur le côté libertaire». Elle veut dire libertarien, parlant de l’ultra-libéralisme sans contrainte. Ce doit être une boutinade.

Lu 1806 fois