La lettre à Lulu
N°1 - décembre 1995

OMNIC soit qui mal y pense

Vieilles actualités



OMNIC soit qui mal y pense
Qu’en est-il de l’affaire OMNIC ? C’est pas le tout de se moquer de la droite. Si l’on en croit les explications du Parquet, le dossier de l’Office municipal nantais d’information et de communication serait à l’instruction. L’OMNIC, sabordé au printemps, fait l’objet d’une information pour, semble-t-il, délit de « favoritisme » à l’égard de l’une des sociétés de Daniel Nedzela, patron proche du PS, chargé de la régie publicitaire du magazine municipal. Favoritisme ? Ce serait une première dans les annales judiciaires puisque ce délit a été institué par le parlement juste avant les municipales. Merci de ne pas avoir gâché la campagne électorale de Jean-Marc Ayrault en faisant trainer l’instruction, mais si ça continue trop longtemps, ça va finir par se voir.

Lu 2248 fois